vendredi 19 janvier 2007

Râler

Rentré du sauna. Jeux de mains, jeux de coquins...

En sortant croisé X. qui m'a annoncé, fort malheureux, la fin de sa relation avec Y. Mes "bons" conseils : "s'il veut partir il faut le laisser partir", "évite de prendre ces pilules que t'a donné le médecin" (oui, oui, il est très très malheureux), " tu en as pour trois mois, après ça ira mieux". Il est un peu dans la panade X. du coup. Je ne l'ai pas beaucoup aidé avec mes conseils, mais en fait ils sont là pour lui signifier qu'on est de tout coeur avec lui dans ce moment de souffrance. Chagrin d'amour...

Je n'ai plus rien à manger. Il me reste: nouilles, andouillettes et des oeufs. Donc ce soir andouillettes au four et tagliatelles (ça fait tout de suite mieux que nouilles).

Les courses demain. Je m'alimente avec des barquettes: carottes râpées, museau, taboulé, avec des trucs sous plastique : andouillettes, saumon fumé, steack, avec des boîtes en carton remplies de pâtes, musli, riz, avec des tetra pack : lait, jus d'orange. Mes cinq fruits et légumes par jour ça ne le fait pas. Je m'alimente, c'est bien ce que je dis.

Mais, mais, excusez du peu, je m'alimente avec des fouchettes, couteaux, petites cuillères etc.. en argent massif, verres en cristal taillé, assiettes en porcelaine et tout le tralala que j'ai trouvé sur des brocantes. Objets du 19e, voire du 18e siècle...On est classe ou on ne l'est pas...!

Et puis pour les petits plats j'ai troujours ma mère qui est là. Pour dimanche elle a prévu une potée, spécialité de la Lorraine.

L'andouillete était excellente. Je l'ai mangée entre deux paragraphes de ce post. Je ne comprends pas comment on a pu me servir un jour une sorte de salmigondi cramé en appelant ça "andouillette grillée". J'ai bien fait de râler ce jour là.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire