mercredi 3 janvier 2007

Soupe

"PARIS (Reuters) - La justice a estimé que la distribution de "soupe au cochon" par une association proche de l'extrême droite n'était pas raciste et l'a donc autorisée malgré une interdiction de la préfecture de police de Paris.

Le tribunal administratif de Paris a demandé que soit levée cette interdiction décidée le 28 décembre par la préfecture qui dénonçait le caractère xénophobe de cette opération caritative excluant de fait les personnes de confessions juive ou musulmane.

Le tribunal administratif a estimé que la distribution de cette soupe populaire ne constituait pas un trouble à l'ordre public ni une discrimination avérée.

La préfecture devrait faire savoir mercredi si elle fait appel ou non de la décision.

Cette distribution, qui a vu le jour durant l'hiver 2004 à Paris, a été lancée par l'association "SDF-Solidarité des Français", proche de mouvements d'extrême droite, dont le but est, selon l'organisation, de distribuer une soupe "gauloise" préparée à base de lard.

Le maire de Paris, le socialiste Bertrand Delanoë, s'est dit "étonné" de la décision du tribunal administratif et a invité la préfecture à faire appel. Il estime dans un communiqué que cette distribution exclut "sciemment" les juifs et les musulmans.

"Face à cette initiative aux relents xénophobes, je veux exprimer à nouveau la volonté de la municipalité de dénoncer et de combattre toute forme de discrimination, de racisme et d'antisémitisme", écrit Bertrand Delanoë.

"On peut imaginer beaucoup de choses sur l'intention de l'association mais il n'y a jamais eu de discrimination avérée", a déclaré pour sa part sur France Info Me Frédéric Pichon, l'avocat de l'association. "On n'a jamais pu constater qu'une personne se verrait refuser de la soupe ou des vêtements en raison de son appartenance (...) à une religion ou une race déterminée."

Bon, c'est un peu long aujourd'hui, mais quand même..:

C'est à ce genre de détails qu'on peut juger de la grandeur d'un pays: on en est, en France, à compter les morceaux de lard dans la soupe populaire. Il n'y a pas mieux à faire pour dépenser son énergie? Ils sont tous tombés sur la tête, les uns comme les autres...

Pour résumer mon point de vue, tous ces interdits alimentaires me gavent grave. Quand on a faim, on a faim, merde..! Les religions, vraiment, elles nous gonflent. Et les autres, ceux d'extrême droite, qui n'en perdent pas une et qui en profitent même pour en rajouter une louche, si je puis me permettre, c'est pas mieux...!

Tout ça pour conclure qu'il y a comme de la soupe à la grimace dans l'air. L'année 2007 commence bien je trouve...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire