vendredi 17 août 2007

Paris

Journée de transition en la capitale, bien calme et ensoleillée. Je dois voir D. tout à l'heure. Qu'aurons-nous à nous dire ?

Je suis allé au BHV acheter ce que je n'ai pas trouvé en bas: leur rayon bricolage est bien achalandé. Sur mon chemin traversé le Marais bien tranquille. Rue St Denis toujours des péripatéticiennes, le regard vague, qui ne vous racolent plus, depuis la loi Sarkozy. Celles que j'ai vu n'étaient plus toutes jeunes.

Des Vélib partout: l'abonnement annuel est de moins de 30 euros et la première demi heure est gratuite. C'est une affaire qui roule. Le Figaro, journal de la droite décomplexée, trouvait à y redire dans une précédente édition: "succès, certes, mais gare aux accidents à la rentrée quand les voitures seront de retour": sans la liberté de bramer on ne veut point des vélos baladeurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire