jeudi 28 septembre 2006

Prosper

Pour cause de travaux, mes WC étant démontés, je ne peux plus "aller" chez moi... Faut que je fasse ça ailleurs... Je "vais" et je reviens...C'est de l'organisation tout ça. Demain j'espère que ça ne sera plus qu'un souvenir. Je dois attendre que le ciment fasse prise: 24 heures de séchage qu'ils disent sur le paquet. C'est long. En attendant je me bourre de chocolat...

Lionel renonce. A 69 ans il peut bien prendre sa retraite. Faudrait quand même qu'on soit enfin gouverné par des jeunes. Pourquoi un simple pékin serait-il usé à 62 ans tandis que nos politiques se taperaient l'un des boulots les plus prenant qui soit à plus de 70 balais. Il y a déjà le pape pour ça et on voit ce que ça donne en matière d'immobilisme. Je ne vais pas rappeler ici à quel âge Bonaparte ou Louis XIV ont pris le pouvoir. Ils se sont beaucoup remués et nous ont beaucoup remués. On se souvient encore d'eux. C'est vrai que Lionel, dans 20 ans, à part dans les livres d'histoire, personne ne saura plus qui c'était. Bon, il a raté le coche. Ben, raté, c'est raté.. Tant pis pour lui. Il est comme tout le monde. Point barre.

Il était un brin fayot le Prosper: "la chapelle de Biarritz que votre majesté m'avait chargé de visiter m'a beaucoup plu". Plus lèche cul on ne peut pas. La chapelle en question, c'est la chapelle impériale, s'il vous plait, que le Napoléon III s'était fait construire. Bon d'accord, le Prosper n'aurait pas pu dire " Majesté, je trouve ça hideux". Mais de là à faire une stèle...! J'y crois pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire