mercredi 26 septembre 2007

Bockel

Dans une interview publiée mercredi dans "Le Parisien"/"Aujourd'hui en France", Jean-Marie Bockel, le maire de Mulhouse (ex-PS), entré au gouvernement comme secrétaire d'Etat à la Coopération et à la Francophonie au titre de l'ouverture voulue par Nicolas Sarkozy, se définit comme "social-libéral" et "sarkozyste de gauche".

Pas encore "social-national" et "lepeniste de gauche", mais qui sait? Un jour peut-être... Plus rien ne m'étonne...

Moi aussi j'ai fait ma rénovation ce matin. Je suis passé de Bach ( confit de religion) à Mozart ( dévergondé ) et j'écoute "la clémence de Titus". Au titre de l'ouverture j'écouterai un jour Wagner, qu'on a voulu faire passer comme social-national. Petite anecdote en passant: La Walkyrie a été à l'origine du nom de notre fromage "la vache qui rit". C'est ce qu'on raconte en tout cas... Plus rien ne m'étonne, plus rien ne m'étonne...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire