dimanche 10 août 2008

Flammekuche

Soirée tarte flambée avec N. et L.

Nous avons évoqué les restaurants où nous étions allé manger. Beaucoup d'entre eux ont disparu ou ont changé de propriétaire. Beaucoup de souvenirs ont rejailli à l'occasion de cette soirée consacrée à parler de la bouffe, de ceux qui la préparent, de ceux qui la servent et de ceux qui la mangent.

Parmi ces souvenirs, La République, immense brasserie à l'ancienne qui a fait faillite il y a quelques années, le Coucou des Bois toujours d'actualité, Tante Pim qui sévit encore, L'Aigle, disparu, et son boeuf gros sel malheureusement irremplacé, Le Renard Prêchant et ses rognons, La Grande Vitesse et son onglet magistral, Le Vesuvio qui a brûlé, quoi de plus logique, dans le fond, avec un nom pareil, et tant d'autres, dont aucun n'a figuré au guide Michelin: des maisons simples pour des gens simples....

Nous étions à la Rotonde où j'aime manger leur tête de veau, mais hier soir c'était flammekuche, met collectif qu'on découpe en parts, servi sur une planche et qu'on peut arroser d'un édelswicker.

J'ai donné à N. ma recette de la flammekuche : pâte basique avec uniquement de l'eau, de la farine et du sel, étalée la plus fine possible, au dessus un mélange crème- fromage blanc à 50-50, saupoudré avec du lard coupé en tout petits carrés et des oignons en fines lamelles. Sel, poivre. Four au maximum 300 degrès...

Ca n'a l'air de rien cette recette, mais il m'a fallu six mois pour la réussir. Mon fils, alors petit garçon, était plié de rire quand je sortais du four mes premiers essais, complètement lamentables, mais qu'on mangeait quand même...

En compensation de ma recette, N. nous a dévoilé un secret pour arrêter la chute des cheveux: avaler un petit cube de levure de boulanger délayée dans le l'eau et ceci chaque matin durant deux mois....Effet garanti, parait-il....

Voilà, petite soirée tranquille. Pendant ce temps là il y en a qui sont dans des bouchons, ce qu'on nous apprend dès le plus jeune âge....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire