jeudi 20 mai 2010

Clivage

Dans le fond, pour faire simple, ceux qui sont pour la burqa sont contre la capote et ceux qui sont pour la capote sont contre la burqa. La fracture se situe au niveau de l'endroit où l'on porte le voile intégral: sur la tête ou sur le pénis. Le voile intégral du pénis est transparent et permet donc de connaître l'identité de la personne qu'il y a en dessous et par voie de conséquence, il ne saurait être interdit en raison de la sécurité publique. Si ces dames, qui portent la burqa, se recouvraient la tête d'un préservatif elle pourraient continuer à se promener tranquilles dans l'espace public: voile intégral pour voile intégral, qui y trouverait à y redire? Par contre je ne vois pas l'intérêt qu'auraient des religieux à porter la burqa sur leur pénis quand ils vont batifoler à droite et à gauche: on ne peut pas savoir ce qu'il y a en dessous, et puis porter une burqa sous la soutane, ça commence à faire vraiment opaque...
Voilà donc un thème nouveau à promouvoir pour les prochaines gay pride : le préservatif vous protège et vous permet de vaquer là où vous voulez, que vous le portiez sur la tête ou à un autre endroit...

3 commentaires:

  1. mouarf!!! le préservatif et la burqa!!! mdr!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je viens d'inventer la burqa transparente...LOL

    RépondreSupprimer
  3. super ! Du vrai art contemporain

    RépondreSupprimer