dimanche 9 mai 2010

Gémir au fond des bois...

On ne sait pas si le Nain a raccouci son habituel week-end au cap Nègre ou s'il n'y est pas allé, mais on sait tous qu'il a fait des heures sup ce dimanche à l'Elysée pour essayer de déjouer les coups tordus que ses amis banquiers tentent contre l'euro. Je pense que les attaques iront de plus belle demain matin: je ne sais pas combien de fonds spéculatifs, équivalent à plusieurs PIB mondial, passent au dessus de nos têtes à la vitesse de la lumière, mais ce n'est pas une agitation de plus de notre agité qui va calmer les ardeurs de ces gens qui s'enrichissent en dormant. Il y a de quoi avoir peur et il n'était vraiment pas raisonnable de se préoccuper de leur triste sort de riches en les protégeant par un bouclier fiscal, parce qu'ils se foutent pas mal de notre triste sort de pauvres et que de toute façon ils vont se faire un maximum de blé sur notre dos: ainsi va la finance mondiale et ses financiers. Leur servir de porte-coton est du dernier degré de la bêtise humaine parce qu'ils nous entuberont de toute façon.
Combien de ces protégés du bouclier fiscal vont encore accroître leur capital à la faveur des attaques contre l'euro. Un maximum, c'est certain... Les riches sont forcément intelligents, et parmi leurs nombreux talents il y a celui de gémir: on les entend toujours gémir, et voilà le drame: le Nain passait par là et n'a pas supporté leurs cris déchirants le soir au fond des bois. Paf, il leur a fait un bouclier fiscal pour ne plus les entendre...
Ca, c'est ma façon de raconter la politique à mes petits enfants. Ca les fait rigoler. Je me demande bien pourquoi...

1 commentaire:

  1. les bourses remontent, ca boursicote, ca spécule à tout va!

    RépondreSupprimer