vendredi 12 avril 2013

Deuxième étape...

Comme on pouvait s'y attendre 77% des français sont favorables à la publication du patrimoine des élus. Copé et consorts sont encore une fois à contre courant du vent de l'histoire tandis qu'une fois de plus Mélenchon ironise et se moque  de la terre entière. Cette agressivité constante envers tout et tous, me laisse penser que ce personnage a des soucis avec la grosseur de sa bite et puisqu'il en est à nous révéler sa taille et son tour de taille, j'aimerais qu'il pousse l'exercice jusqu'à son pénis en nous dévoilant sa longueur et sa circonférence. C'est peut-être là que se situe le problème...

J'assiste en ce moment à la séance du Sénat qui vient d'adopter à main levée la loi sur le mariage gay. Une belle et importante étape de franchie. J'attends maintenant que la chrétienté tout entière entame des séries ininterrompues  de neuvaines de "Je vous salue Marie",  en récitant sans se lasser cette ode à la procréation assistée pour que, par l'intercession divine de la mère de Dieu, Reine du Ciel et de la Terre, la PMA soit autorisée aux lesbiennes en France, fille aînée de l’Église. Les Civitasdemerde pourront à l'occasion réciter à genoux cette ode à la PMA  dans les rues de nos villes, je les y encourage fortement. Le ravissant spectacle qu'ils donnent  touche instantanément les cœurs et les âmes des passants et les conduit  aussitôt à la conversion au mariage pour tous.

On peut noter aujourd'hui quelques bonnes nouvelles de printemps qui  finit quand même par arriver. Ainsi la production industrielle française a redémarré en février, en hausse de 0,7% par rapport à janvier, tirée par une augmentation de la production manufacturière (+0,8%). Atlantico poursuit  en notant que "L’industrie française est perçue comme un secteur en régression. C’est une image déformée par le  prisme des réductions d’emplois. Mais la réalité est beaucoup plus complexe car la France demeure un des rares pays au monde à disposer d’une compétence globale couvrant la quasi totalité des besoins d’un pays industriel moderne, à l’exception de l’électronique et de l’informatique grand public".  Je partage. La France a des atouts à condition de mettre le paquet sur l'école, sur la recherche et en diminuant le poids du secteur public dans l'économie.  Vaste programme qui nécessite des années de constance dans l'effort. En sera-t-on capable?..

Aucun commentaire:

Publier un commentaire