dimanche 14 avril 2013

Le comment du combien....

Une crise économique, une série de scandales politico financiers, la présence de deux états fascistes à nos frontières , une Action Française chauffée à blanc,  il n'en fallait pas plus pour tenter de renverser l'Etat le 6 février 1934.
 Les ingrédients sont à nouveau  réunis: crise économique, affaire Cahuzac et mariage gay, des intégristes, des cathos fachos,  un Vatican, petit état extrémiste dont le souverain rappelle aujourd'hui  qu'il « faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » et électrise ainsi des allumés qui veulent renverser l' État démocratique avec la complicité de la mère Boutin, de l'UMP, parti politique à la ramasse, qui trouve là l'occasion trop belle d'aggraver la situation en France et ainsi, rejoints par d'autres inconscients, dont une haridelle sur le retour totalement barjot,  ils s'allient pour affaiblir notre exécutif en estimant que par ces temps de crise c'est la meilleure chose à faire et voilà que l'histoire hoquette...
L’exécutif tiendra, j'en suis convaincu. Je pense aussi qu'on ne pourra pas éviter quelques  arrestations de fous furieux, comme ceux qui ont empêché Caroline Fourest et d'autres, d'aller et de venir sur le sol de notre République.  Cette bande d'abrutis dépasse les bornes....

Comme la victoire du Front Populaire en 36 fut le juste retour de balancier de cette crise de 34 , je suis convaincu que la droite paiera demain pour son attitude irresponsable d'aujourd'hui.
Déjà se pointe  l'étape de la publication de leurs patrimoines à laquelle ils s'opposent toujours pour la plus-part,  et de belle manière,   alors que la majorité des français est pour. Quand à la gauche je constate que ça ne la gêne pas trop, qu'ils soient riches de gauche ou pauvres de gauche. Ce qui en embarassent certains n'est pas, à mon avis, de dire combien ils possèdent, ce qui n'a pas l'air d'intéresser plus que ça les français, mais  de révéler comment ils l'ont gagné, question subsidiaire qui ne manquera pas d'être posée selon les distorsions qui pourront être observées, ce qui risque de faire sérieusement grincer....

Reprise de la chine ce matin. Une saison à se lever de bonne heure le dimanche matin en espérant trouver l'objet rare. Dépense totale ce matin 4,80 euros y compris le croissant...
Un petit dialogue entendu en passant entre  un couple qui vendait une collection de pipes:
La dame : "dix euros la pipe, c'est difficile à dire ça"
le monsieur : "de toute façon il vaut mieux que ce soit toi qui le dise, parce que si c'est moi..."

Les vide greniers c'est aussi l'occasion d'admirer ces belles maisons restaurées dans de très coquets villages......

Aucun commentaire:

Publier un commentaire