jeudi 31 décembre 2020

Ouf !

 Voilà que cette année de misère se termine. Ouf !

Je ne vais pas m'étendre sur le niveau pitoyable de certains de mes contemporains, tels qu'ils ont émergé en 2020,  qui sont, au choix, gilets jaunes,  islamo-gauchistes, écolobobos, anti-vaccin, raoultiens, complotistes, indigénistes, islamistes,  racistes, homophobes, antisémites, pétainistes, trotskistes, journaleux, politicards, drogués, incultes, etc... J'en oublie, j'en oublie... Généralement beaucoup d'entre-eux cochent plusieurs  cases. Tous gémissent, rejettent systématiquement la cause de leur abrutissement sur un autre et attendent que le gouvernement les prenne en charge.. Vaste programme...

J'ai abordé ce thème avec ma fille qui sent comme moi que le niveau général baisse, que les populistes tirent tout vers le bas et qu'on n'est pas sûr que le bon sens l'emporte aux prochaines élections...

L'abêtissement est tel que du personnel  d' Ehpads a conseillé aux résidents de ne pas se faire vacciner. Sur 70, 20 seulement acceptent le vaccin. On est chez les fous  !

Pour retrouver un peu de sérénité, je reviens aux petits moments de ma vie ordinaire pour me réjouir que le baeckeofe était plutôt réussi et goûteux, que j'ai lutté pour déluter le moule, que je n'ai pas réussi à refiler un seul objet à ma fille ou à son compagnon, bien que vantant tout l' intérêt décoratif ou historique de tout ce qui s'entasse chez moi, ce qui aurait mis le moindre brocanteur en chasse, qu'on attend avec impatience tous trois d'être vaccinés, etc.. 

Quelques heures encore. L. en même temps que vers la nouvelle année, basculera vers la retraite. Une autre vie va commencer pour lui. Espérons qu'elle sera radieuse comme celle que je vous souhaite à tous... A l'année prochaine !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire