vendredi 21 janvier 2011

Dans onze ans...

Je n'ai pas regardé le débat Valls Copé. L'un et l'autre ont la prétention de devenir président de la République un jour, mais vu ce qu'on raconte, la relève n'a pas le niveau et n'a pas le charisme... Les élections, maintenant semblent se borner à devoir voter pour le moins mauvais choix, tant les économies sont si encadrées par l'Europe, la mondialisation et la dette, que les programmes ne peuvent différer beaucoup l'un de l'autre, à moins que d'aller vers les extrêmes, Le Pen et Mélanchon, qui sont cousins germains comme l'a si bien dessiné Plantu, mais qui, l'un comme l'autre, conduiraient le pays à la ruine économique et à la fin de la paix sociale.

Il reste cependant au niveau de la répartition des efforts, de la redistribution, des choix sociétaux, de grandes différences entre les deux camps modérés. J'attends des avancées significatives pour les 10% d'homosexuels dont je fais partie, j'attends le droit de décider de partir sans attendre ma mort naturelle et d'être aidé pour cela, j'attends un vrai retour de la laïcité dans notre société qui garantit à chacun une vraie place parmi les autres, j'attends une meilleure répartition des richesses qui améliore l'harmonie sociale, et plein, plein d'autres choses.. L'abrogation d'Hadopi, par exemple...

Bref, ce n'est pas avec Copé que ça se fera, alors qu'avec Valls j'ai une toute petite chance... Alors, au pire dans onze ans, ça sera Valls pour moi...

1 commentaire:

  1. Quand j'entends parler Valls parler des 35H, il n'aura jamais ma voix

    RépondreSupprimer