lundi 21 mars 2011

Nauséabond...

Notre Foutriquet et son Trissotin sont en train de mettre à mal leur UMP avec leur consigne de ni-ni pour le deuxième tour des cantonales. Ce sont tout deux de piètres politiques, laissant prospérer cette fois-ci le Front National dans l'espoir du renvoi de la politesse lors de l'éjection présidentielle de 2012. Une forme de politique du pire qui ne pourra les conduire qu'à l'échec, ce dont se démarquent Fillon, Borloo, Kosciusko Morizet, Baroin, Pécresse, qui ont décidé de ne pas perdre leur âme dans des combinaisons douteuses et foireuses.
L'Express titre que cette ligne de conduite pousse l'UMP au bord de l'implosion. C'est peut-être un peu exagéré, mais la prise de position de François Fillon, je suis bien d'accord, est un vrai coup de tonnerre dans le ciel sarkozien et fait de lui un candidat beaucoup plus présentable pour les prochaines présidentielles. Le débat sur la meilleure candidature à droite pour 2012 vient de commencer. Sarkozy peut se faire du soucis.

J'attends que d'ici dimanche prochain, bien relayée par les médias et les blogs, la mayonnaise absconse de Sarkozy et Copé prenne, enfle et pousse un certain nombre d'électeurs d'opinion modérée dans le dégoût de cette consigne nauséabonde. Au niveau de l'abandon des valeurs, Sarkozy vient de nous démontrer qu'il était prêt à tout pour rester au pouvoir. Pauvre tache...!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire