samedi 26 mars 2011

Petit-chef

Entre deux eaux stigmatise aujourd'hui l'exercice inconsidéré du pouvoir que les forces de l'ordre ont exercé à son encontre au moins une fois. Ce ne sont pas les seuls à agir de la sorte.

Ce matin, pour la première fois de l'année je suis allé aux Emmas en vélo. Belle petite balade matinale pleine de fraîcheur et de tranquillité car j'avais largement calculé mon temps.
Comme d'hab aux Emmas, la queue et une discussion amusée avec une dame sur le thème du contrôle de ses frustrations car j'avais remarqué qu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'acheter..
Et puis ouverture de la porte principale et, comme d'habitude attente à un local annexe que les deux compagnons y affectés nous ouvrent: ils semblent jouir d'un certain plaisir à faire poireauter selon leur bon vouloir une quinzaine de personnes. Je finis par perdre patience et je frappe sur la porte tandis que les gens autour de moi essaient de me calmer, par peur(?) de représailles. Vacarme. Je poursuis en faisant remarquer alentour que si les deux compagnons exercent leur petit pouvoir en nous faisant attendre systématiquement à chaque fois et sans aucun motif, je devais exercer au moins une fois mon droit de contestation en réclamant l'ouverture à l'heure. Le directeur s'en mêle, menace de ne pas ouvrir, me parle de respect, mais je lui rétorque que je respecte les compagnons d'Emmaus, que j'espère la même chose en retour et que me faire attendre c'est me manquer de respect. Il a admis que j'avais raison.

Tout cela pour dire que du haut en bas du corps social l'exercice d'une quelconque autorité semble procurer de menus plaisirs à certains, compensant par là, j'imagine, quelques frustrations.
Le petit-chef n'est pas prêt de disparaître et, meaculpasant, j'ai bien peur d'avoir été un jour le petit-chef de quelqu'un. Chacun d'entre-nous est prêt à supporter une certaine dose de petit-chef, sachant le plaisir qu'on procure à l'autre quand il pense nous humilier, mais il y a des moments où ça suffit. C'était le cas ce matin....

Les cinq dernières photos ont été prises avec mon nouveau téléphone portable. C'est pas mal du tout...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire