mardi 1 mars 2011

MAM fait-elle peur ou fait-elle rire?

La MAM va nous "faire un ou deux livres" et "on va l'entendre". Bon on verra bien ce qu'elle va nous sortir. Rien de bien méchant, j'imagine. Ils font tous ça au début, profèrent des menaces, et sont rapidement calmés: je te tiens, tu me tiens par la barbichette, le premier de nous deux qui rira aura une tapette.
Il faudra que j'apprenne cette comptine à ma petite fille, ça lui servira quand elle sera grande.
Quand à ces deux livres, (si elle parvient à en écrire un toute seule ça sera déjà pas mal) ce seront des Mameries et rien de plus, pète-sec à chaque page, pour ne pas dire à chaque ligne, et remplis d'humour du quatrième ou du cinquième degré au moins, mais bien involontaire, totalement involontaire: MAM sait grincer mais ne peut jamais rire.
Bon, j'arrête de frapper "en dessous de la ceinture" et je me renvoie à "ma propre médiocrité".
Pour me reposer de ma dure journée de travaux, la pose de carrelage m'ayant bien accaparée aujourd'hui, je suis allé ce soir chercher un peu de rigolade sur des blogs de droite, ces gens là se prennant toujours au sérieux et je suis tombé là dessus: "J’ai regardé Hollande ce soir à Canal+. Il a déclaré péremptoirement que Nicolas Sarkozy ne ferait plus une seule réforme jusqu’à la présidentielle. Hé bien, je vous parie tout le contraire. Il continuera ses réformes jusqu’au bout ! Qu’a-t-il à y perdre puisque tous les sondages de 2ème tout le donnent perdant face à n’importe qui ? Rien ! Au contraire, car ce faisant il bluffera les Français qui n’ont pas encore compris qu’outre un président hors pair sur le plan politique, il est aussi un président courageux, et ça, ça ne court pas les rues !" Je suis bluffé en effet, c' est d'un tel humour involontaire qu'on atteint là des sommets. Cette gente dame devrait écrire un ou deux livres pour qu'on l'entende, ça serait d'un intérêt absolu, et je la sais capable de faire ça toute seule. Elle devrait même se mettre à écrire des odes en alexandrins à la gloire de Sarkozy:
Ô toi qui feras ses réformes jusqu'au bout,
Toi qui nous blufferas, jouant tous tes atouts
Toi, Président hors pair sur le plan politique
Tu ne cours pas les rues alors que tous te niquent...

Bon, je le reconnais, c'est en dessous de la ceinture et ça me renvoie à ma propre médiocrité comme dirait MAM, mais il faut bien parfois se détendre, surtout après avoir posé du carrelage...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire