samedi 21 novembre 2020

23e jour La dictature...

Après le verdict de l'affaire Daval, JeanYves Leborgne, avocat pénaliste a distribué  successivement ses oracles aux deux télés d'info avec une absence de 25 minutes entre ces deux interventions, ce qui me fait dire que ces deux télés sont à environ à 2km l'une de l'autre. C'est  de cette manière qu'on estime parfois la distance qui sépare des lieux, et un avocat pénaliste peut tout à fait nous apporter son aide pour faire ce calcul... 

Bon, les deux télés vont faire leur soirée avec ce verdict, et ne parleront pas de la manifestation au Trocadéro. Une manifestation de plus, cette fois parce que les forces de l'ordre, des citoyens comme les autres, ne veulent plus que des mauvais se servent de leurs photos pour appeler à la haine contre eux et leurs familles. J'estime que les policiers doivent être protégés comme ils nous protègent. Ce qui reste de la gauche s'est retrouvée pour crier à la dictature, n'importe quel prétexte étant bon dans cet agglomérat en déroute pour manifester contre Macron.

J'attends qu'à la suite de cette manifestation tonitruante et violente à la fin, nos malheureux opprimés s'enfuient rapidement de France pour gagner de toute urgence un pays plus libre, mais depuis des années qu'ils se plaignent de tout, ces damnés de la terre ne sont jamais allés voir si c'était mieux ailleurs. Il y a là quelque chose qui m'échappe comme le goût de banane dans le beaujolais...

Quoiqu'il en soit cette belle manif est un beau cluster en ces temps de covid car peu d'entre-eux portaient un masque...

Je laisse la conclusion du jour à un complotiste qui veut se débarrasser des vieux dont je fais partie...

"Heureusement, dans ce nouveau paysage d’un ordre sanitaire et sécuritaire, nous avons encore des hommes libres. Je pense à André Comte-Sponville, à Philippe Douste-Blazy et surtout à Didier Raoult, les seuls à nous expliquer pourquoi nous en sommes arrivés là. Un pays de vieux de plus en plus vieux qui ont peur de perdre quelques mois d’espérance de vie, en sacrifiant nos libertés, notre santé mentale, notre économie et notre jeunesse ! Un pays de corruption. Un pays effrayant."

Bon, c'est sûr que la santé mentale de ce quidam en a pris un coup. Il est temps que le vaccin arrive...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire