jeudi 22 septembre 2005

Anus open

Lu sur Yahoo ce matin :" Pour M. Rosart, qui a découvert le rayon vert en 1972 ( rayon qui vient éclairer le Christ de la chaire de la cathédrale de Strasbourg à chaque équinoxe vers 12h30 ), trois projecteurs installés en hauteur "gênent" la perception du phénomène. Il y voit une nouvelle tracasserie des autorités religieuses qui, assure-t-il, ont "déjà tenté de faire disparaître le rayon". L'archiprêtre de la cathédrale, interrogé sur les soupçons de l'inventeur du rayon vert de la cathédrale de Strasbourg semblait tomber des nues mercredi: "Je découvre avec surprise" cette critique... "Mais de quoi je me mêle", a-t-il commenté sans dissimuler son agacement et en déniant à M. Rosart toute compétence d'historien. Une allusion à son livre sur la cathédrale où la grande rosace "représente le sexe féminin" et une petite rosace aveugle, "l'anus imperméable aux rayons du soleil", la cathédrale étant Notre-Dame "couchée" et sa flèche "correspondant à une jambe".



Ce décriptage de la symbolique de la cathédrale me plait bien: une cathédrale c'est une femme allongée sur le dos, avec une ou deux jambes en l'air, la chatte et l'anus offerts: M. Rosart est un génie, je n'y avais jamais pensé. J'attends le phallus avec impatience, quel trou va-t-il choisir? Voilà une question que je me pose maintenant...


Il y a cependant un vrai trou du cul sur cette cathédrale: il est représenté là, sur le tympan du portail central.



C'est du côté de l'enfer : un sodomite tend son cul bien ouvert avant d'aller bouillir dans le chaudron....A moins que le sculpteur n'ait voulu faire une allusion aux moeurs de certains clers du moyen âge....


En tout cas M. Rosart mérite sa médaille en chocolat. Je l'inscris au tableau d'honneur...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire