mardi 13 septembre 2005

Scarron

J'ai bien dormi cette nuit et j'ai été tout surpris de me réveiller vers huit heures: le mal de cou que je me traîne depuis deux mois semble enfin me lâcher un peu. Quoique..!, mais ce soir avant de m'endormir je vais lui foutre un coup de doliprane qui va l'occire définitivement , je l'espère. J'ai eu mal pendant deux mois, mais j'ai évité tous les calmants, les radios en série, les séances de kiné, les manipulations de la colonne et toutes sortes d'autres traitements périphériques que j'aurais payés plus tard. J'ai mal dormi, c'est un fait, mais quand je suis un peu mal foutu je pense toujours à l'épitaphe de Scarron qui décrit assez bien ce qu'il a enduré :


" Celuy qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie,
Et Souffrit mille fois la mort
Avant de perdre la vie.
Passant, ne fais ici de bruit,
Et garde bien qu'il ne s'éveille,
Car voici la première nuit
Que le pauvre Scarron sommeille."



Mon père, lui , à 85 ans va très bien : ce matin il a abattu un arbre. Tronçonneuse, tracteur et tout le saint Frusquin. Pas facile de le calmer, il explose de vitalité. Donc logiquement, du simple point de vue de la génétique, j'ai encore de beaux jours devant moi. Alleluia, alleluia...!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire