lundi 17 juillet 2006

C.

Comme d'hab, le retour, me laisse groggy. L'air est très humide ici et c'est la première chose qui saisit quand on arrive. Ensuite c'est la chaleur, bien qu'il fasse chaud partout en ce moment....

Reprise de mes petites habitudes. Hier soir je n'ai fait que poser mes affaires. J'ai, bien entendu mille souvenirs, dans la tête. J'aurais aimé en avoir mille un ou mille deux.... Mais bon...Tout cela va se décanter gentillement: beaucoup de choses seront bientôt oubliées. Heureusement !

J'ai vécu avec une femme qui n'oubliait rien, qui était capable de me rappeler un an après quelles avaient été mes paroles dites tel jour à telle heure et qui "contredisaient ce que je venais de prétendre". Elle "pointait" mes incohérences, en tirait des analyses fulgurantes. Je dois reconnaître qu'elle avait toujours raison: sa mémoire était infaillible. Mais, en contrepartie, elle n'avait jamais de repos.

Elle m'a totalement fasciné, mais ça fait des années qu'on n'a plus aucun contact. Je connais toujours son numéro de téléphone et un simple geste me permettrait de l'entendre. Mais non, je n'ai pas envie de revenir dans des histoires vieilles de plus de vingt ans...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire