mercredi 26 juillet 2006

Libre ?

Soldes hier. Trouvé un graveur DVD avec disque dur 160 GO: le même que celui que je voulais acheter il y a trois mois. Il est maitenant presque à moitié prix.

L'informatique, la télétique, l'audiotique, c'est une course sans fin. Des produits, des normes, des standards apparaissent sans arrêt, alimentant la folle machine industrialo-commerciale mondiale qui est comme une sorte de rouleau compresseur qui écrase les équipements que vous venez tout juste d'acheter pour les démoder à l'instant même où ils franchissent la porte du magasin.

Alors autant acheter du démodé tout de suite. C'est ce que je fais. Dans le fond mon coup de coeur d'il y a trois mois m'aurait produit un pincement aujourd'hui si j'y avais succombé. Fichtre monde où on vous fait prendre en permanence des vessies pour des lanternes, où la pub vous conditionne du matin au soir.

Plus vous arrivez dans les zones de contact avec l'extérieur, plus ce conditionnement fonctionne: je suis toujours surpris du décalage qui existe souvent entre les voitures (objets de parade avant tout) et les intérieurs des gens quand je peux y pénétrer. Les intérieurs sont souvent chiches avec peu de meubles, peu d'objets, peu de confort, tandis que les voitures suivent la mode et sont rutilantes...

Je fais exactement l'inverse. C'est un jeu et une philosophie. Ca marque aussi une volonté de résistance à tout ce qu'on nous fait gober des premières lueurs de l'aube jusqu'au splendeurs du crépuscule...

Voilà. C'était mon quart d'heure "j'me sens libre jusqu'au bout des ongles...!"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire