dimanche 15 avril 2012

Recyclage 15


 Un recyclage du  2 septembre 2009 que j'avais intitulé " Grand "

"Ma description méthodique du vide mérite parfois bien son nom quand je parle de politique sarkozienne. Ce "grand" emprunt, par exemple, dont on ne sait pour l'instant que faire et dont seul le mot "grand" peut faire illusion. Bien sûr on a créé une commission pour faire monter la sauce, la faire prendre ensuite, et la faire avaler à l'opinion... Ce "grand" emprunt sera un trou ( par essence vide ) de plus qu'il faudra rembourser par de "grands" sacrifices, doubles de la taille du trou, car s'y ajouteront les intérêts qui, cumulés, doublant pratiquement (c'est une simple question de mathématiques) le capital emprunté. Chacun de nous, pour s'être endetté à un moment où à un autre de sa vie, connaît bien ce mécanisme...

Ce "grand" emprunt, c'est donc, pour résumer, dépenser maintenant pour payer deux fois plus cher demain... Comme si notre colossale dette qui enfle à la vitesse "grand" V ne suffisait pas à préparer notre malheur pour demain.

Quand je discute avec ma fille, mon fils, ou avec des gens de leur âge, ils savent bien, et ils le disent, que demain sera pire qu'aujourd'hui. Cinq ans de sarkozisme vont se traduire par cinq ans d'enfoncement supplémentaire dans cette fuite en avant, insensée au regard des conséquences sociales, économiques qui vont nous submerger dans dix ou quinze ans...

De Gaulle c'était la "grandeur de la France", Sarkozy ce sera la "grandeur" de la dette... Un "grand" trou colossal, le "grand" vide quoi..."


En prime un recyclage du 30 décembre 2009 que j'avais intitulé " Carbonisé"

"Système de taxe injuste, bouclier fiscal, privilèges, passes droit, déficit, dette, échec commercial, il y a longtemps qu'il est carbonisé pour moi. Mais il y en a qui résistent encore, et pas des plus riches, non des "classe moyenne moins", sereins du haut de leur HLM. Je ne vois pas très bien pourquoi, au nom de quelle fidélité. Ils disent qu'il avance, qu'il progresse tout le temps, qu'il fait plein de choses, ce qui donne l'impression qu'il s'occupe de tout et qu'il en fait trois fois plus que ses prédécesseurs. Mais moi je dis que c'est un agité, que ses mouvements désordonnés entraînent de la confusion, qu'il bâcle ses dossiers pour être partout et qu'il fait des choix, comme ça, au pifomètre. Je suis un lent, je ne prends pas 36000 décisions par jour, je sais que chaque projet doit être longuement mûri et qu'on ne se lève pas un beau matin en se disant " tiens! je vais supprimer la taxe professionnelle, tiens! je vais supprimer la pub à la télé, tiens! je vais prendre Frédéric Mitterrand, tiens! je veux un avion plus gros pour mes voyages... Toutes ces lubies, prises en se rasant, viennent s'accumuler les unes aux autres dans le déficit colossal du budget de l'état et ce sont nos enfants et petits enfants qui assumeront plus tard...
Oui, la carbonisation va bon train, la nôtre en particulier.."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire