lundi 4 mai 2020

Quarante neuvième jour / Sortie masques


Sortie masques. Ils se méritent. Chez Leclerc  longue queue qui me décourage. Vendus 5 € les dix. Ensuite tentative chez Lidl. File d'attente également, abandon.

Il fait très beau et ça va être une très belle journée. On annonce 32 degrés, mais  hélas les plages sont interdites. Il est vrai que notre côté panurgien  rend cette fréquentation problématique  et je comprends parfaitement que les autorités ne se collent pas en plus ce bordel à gérer.
Les mairies des  bords de mer gémissent devant la crainte de l'effondrement d'activité prévisible et de l'appauvrissement de leur commune. Passant parfois de 30 000 habitants l'hiver à 150 000 l'été, ces chiffres donnent la mesure de la catastrophe économique annoncée si les plages ne sont pas réouvertes, mais ce sont aussi des chiffres qui indiquent que ce sera autant d'occasion de faire circuler le virus qui n'en demande pas tant...
Imaginer des gestes de distanciation sociale dans ce foutoir c'est comme de rêver d'aller bronzer sur la lune..



J'assiste au grand bal de la défausse. Président de la RATP, de la SNCF, maires disent et redisent qu'ils ne redémarreront pas le 11 mai demandent des garanties, ont peur des procès à venir, s'écrasent devant des Brun, des  Martinez, des Mélenchon, des Le Pen  qui ne représentent plus quasiment qu'eux mêmes et sont rejetés par l'ensemble du corps social.  
Vivre avec le virus ou mourir de faim, il n'y a guère d'autre choix... Il faut faire redémarrer la machine économique..

Le Sénat vient de rejeter le plan de déconfinement par par 89 voix contre 80, avec 174 abstentions. 174 abstentions par des élus qui n'ont pas de tripes. Des loques...

Sortie dérogatoire. Pas de masque en vente  dans la supérette du quartier.
La vidéo du jour à 2 π radians. Beau temps chaud. Orages attendus ce soir...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire