samedi 2 mai 2020

Quarante septième jour / gémir

Courses..  Magasin toujours bien achalandé... Ma seule grosse sortie de la semaine..

Cette épisode confiné va se terminer provisoirement dans une semaine.. Peut-être qu'il faudra y revenir, car beaucoup dans notre population si diverse ne sont pas convaincus des efforts collectifs à faire pour contrôler la propagation de ce virus.
L’extrême gauche et les gauchistes sont affligeants, essayant par tous les moyens d'exprimer leur haine à Macron et aux riches. Lire leurs déversoirs à vomis sur Tweeter me fait douter de la réussite du plan déconfinement dont l'échec sera imputé, bien entendu  "à l'incapable Macron et à ses valets du capitalisme".

On devrait en envoyer quelques uns vivre les joies du monde communiste en Corée du Nord ou à Cuba, histoire qu'ils se retrouvent en prison dès qu'ils l'ouvriront  pour se plaindre.

Je ne peux plus éprouver d'empathie pour ces geignards et je trouve en gros qu'ils n'ont que le sort qu'ils méritent : si l'énergie qu'ils mettent à se plaindre était utilisée à entreprendre, certains d'entre-eux feraient  fortune. 

Il y a toujours cette expérience à faire, c'est de donner 10000 euros à deux personnes et de voir au bout d'un an ce qu'elles en auront fait. L'une aura tout dépensé en babioles, l'autre l'aura fait fructifier.

J'avais une amie qui avait hérité de ses parents de quoi s'acheter un petit appartement et pouvait ainsi se retrouver à l'abri, mais elle a flambé, et au bout de quatre ans il n'y avait plus rien sauf une voiture usagée, une armoire de robes et,  je l'espère pour elle, de riches souvenirs..

Sortir dérogatoire..

Aucun commentaire:

Publier un commentaire