mardi 5 décembre 2006

Acqua alta

Ma mère avait regretté, hier midi, quand je suis allé manger chez mes parents, de ne pas pouvoir aller au bord de l'océan. Pourtant un peu sourde et habitant à trois kilomètres de la côte, elle entendait le bruit du ressac, preuve que la mer était forte et que le spectacle serait impressionnant. Je n'avais rien remarqué: je dois être plus sourd qu'elle. Au retour j'ai vu l'Île comme enveloppée tout entière dans un brouillard: les embruns.

Oui, la mer était forte. Et qui plus est, une dépression barométrique avait fait monter le niveau de l'eau, comme à Venise plusieurs fois par an : l'acqua alta. Cette préfiguration du réchauffement de la planète et de la fonte des glaces était spectaculaire : la mer envahissait la promenade et venait caresser les murs du casino. Les flots avaient charrié pas mal de sable aussi...

Tout est certainement rentré dans l'ordre ce matin. Le nettoyage doit être fait et l'océan retourné à sa place. J'irai quand même faire un petit tour pour vérifier, des fois que ce soit vraiment la fonte des glaces qui ait déjà commencé..! On n'est jamais trop prudent...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire