dimanche 31 décembre 2006

Adieu 2006

Dimanche 31 décembre 2006 - 15h17 -

Constantin Copronyme a fait cette remarque qui tue : "L'Église a refusé à Piergiorgio Welby des funérailles religieuses.
Pinochet, avant de mourir, a reçu les derniers sacrements.",

Maé nous annonce l'an nouveau: "Ce fut la nuit sur tout la vallée, heure douce de l’oubli, la nuit lourde d’étoiles, la nuit avec ou sans sommeil, la nuit délavée de lune, la nuit annonçant un an nouveau.",

Philippe regarde le passé sur les pierres de Chartres: "En décembre on festoye, même quand on est un personnage en pierre du XIIe siècle.",


Cathogay s'est tu depuis le 15 décembre,

Solignac regrette sa fin d'année avec ses collègues : "Le côté positif : tout le monde se rappelle de moi. Le côté négatif : tout le monde se souviendra de moi comme le mec qui était bourré à la soirée de fin d'année, qui puait l'alcool et la sueur."

Cossaw se remet de sa grippe et d'avoir trop mangé : "...M'a aussi filé des cachets pour le petit problème digestif suite cuisine maman trop grasse, salée et sucrée."

David-C suit ses errances : "Incapable à présent d’aimer",

Gynéco Gay poursuit sa métamorphose : " Suis-je normal ?",

Marissé va son bonhomme de chemin : "Samedi ou dimanche, nous irons peut-être au Havre. Trouverons-nous la mer ?"

Régis Sada poursuit ses combats: " Mon enfance fut troublée par ce mal qui m’a rongé jour après jour, nuit après nuit. L’obésité ce n’est pas simplement un poids accroché au bas du ventre et donnant une allure générale gonflée. C’est un mal plus psychologique que physique."

Matoo poursuit son blog :" Je blogue :- par narcissisme éhonté
- par passion de l’écriture, et ce moyen d’être lu tout en restant à sa place et sans jouer ni les écrivains, ni les journalistes, juste les scribes du quotidien
- par adhésion à une communauté de plus (élitisme de bas étage)".

Et moi je profite des derniers instants de 2006 pour vous souhaiter la santé, le bonheur, plein de bonnes choses et de donner le meilleur de vous-même en 2007.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire